lundi 19 octobre 2009

Introduction à la littérature de jeunesse

Un jeune homme me demandait tout récemment ce qu’on pouvait bien écrire dans un livre jeunesse, à part « le canard barbote dans la mare ». Il ne faut pas lui en vouloir, le jeune homme en question n’a pas d’enfant et n’a donc certainement plus ouvert de livre jeunesse depuis une trentaine d’années, et il est probablement amnésique (ou descendu direct du Neandertal, c’est une autre possibilité). J’ai néanmoins trouvé comment répondre avec précision à ce jeune homme, en seulement 240 pages, avec cet ouvrage universitaire fort bien documenté : Introduction à la littérature de jeunesse.
Professeure à l’université de Rennes II, l’auteure y décortique avec soin ce domaine littéraire, depuis sa dénomination, jusqu’à sa raison d’être, en passant par son histoire, ou ses contenus spécifiques.
Elle explique pourquoi, trop souvent assimilée aux livres d’éducation du début du XIXe siècle, cette littérature est parfois mal considérée des « adultes lettrés », alors qu’elle est en bien des points comparable à la Grande et Illustre Littérature générale pour les grands.
Une lecture qui rassurera les adultes de mon espèce qui adorent lire des bouquins pour enfants, même quand ils n'y sont pas obligés.

Introduction à la littérature de jeunesse, d’Isabelle Nières-Chevrel, collection Passeurs d’histoires, Didier jeunesse, 22,50€.

2 commentaires:

Delphine a dit…

Merci !
Il va venir rejoindre le numéro de "303-La revue culturelle des Pays de la Loire" (n°105) intitulé "Les livres d'enfants" dans ma bibliothèque.


http://www.revue303.com/catalogue/detail.asp?arId=2100

La jardiniériste en chef a dit…

excellente nouvelle!