mercredi 17 juin 2009

Le Nombril du monde


Pougnes-Hérisson, en Gâtine, 362 habitants, fut l’épicentre, il y a fort longtemps d’un « big-bang mythologique ». De ce Big-bang-là jaillirent toutes les histoires du monde entier, qui se répandirent sur notre planète. Une fois le feu de ce Big-bang refroidi, la source originelle de ces histoires s’est figée en pierre de granit, qui n’est autre que du « minerai de contes », et que l’on peut aujourd’hui encore toucher et voir.

Officiellement, cette « Mine de contes » a été découverte suite aux rocambolesques aventures d’un anthropologue américain, John Barney Fergusson et d’un forgeron du coin. Ensemble, ils auraient posé les bases d’une nouvelle science : « l’ombicologie ». Grâce aux travaux de ces deux érudits, le phénomène de transformation des histoires en pierre ne fait plus aucun doute aujourd’hui, et on leur doit également d’ingénieuses « Machines à tarabuster les cailloux, pour les faire parler ».

Depuis cette découverte, Pougnes-Hérisson a retrouvé sa vocation de lieu où les contes du monde entier viennent se ressourcer.




Désormais, le Nombril est ouvert au public d’avril à octobre. Ateliers, spectacles ou randonnées familiales, visites guidées, parcours à thèmes, « virée au pays des cailloux bavards » en voiture, ou balades sur « le chemin des vices et des vertus », tout est possible.

Parmi les nouvelles trouvailles qui fleurissent régulièrement sur le site, les visiteurs pourront, cette année, admirer une réplique du Spoutnik, projet spatio-ombicologique que la fameuse légende de Pougnes-Hérisson attribue au fils de John Barney Fergusson.



Lieu de mémoire et de création pour les adultes et les enfants, ce Nombril du Monde ressemble à un OVNI dans le paysage contemporain. Imaginez un parc d’attraction aux antipodes de Disneyland ou du Futuroscope, où l’on encourage avant tout l’interactivité et l’échange, le naturel et l’écoute, le développement rural et durable… Encore une fable direz-vous ? Et non, cette fois, promis, c’est pour de vrai !





Un site : http://www.nombril.com/ .

Des renseignements : 05 49 64 19 19

2 commentaires:

Anonyme a dit…

eh, mais c'est tout à coté de chez moi ! j'habite à 10 kilométres à peine, masi mes enfants sont encore trop petits ! en tout cas, je recommande à tout le monde d'y aller !

Véronique

La jardiniériste en chef a dit…

quelle chance d'habiter au nombril du monde!